bandeau


 

 

 

Biographie
Ses amis
Œuvres picturales
Décors de bâtiments officiels
Expositions
Musées
Bibliographie
Catalogue raisonné
Actualités
Contact

 

 

 



Actualités 2019 :

Avis de Soutenance
Madame Isabelle LABORIE
Histoire de l'Art

Soutiendra publiquement ses travaux de thèse intitulés
L’oeuvre, reflet d’un milieu : Michel-Maximilien Leenhardt, dit Max Leenhardt (1853-1941)

dirigés par Luce BARLANGUE et Monsieur Philippe KAENEL
Soutenance prévue le jeudi 04 juillet 2019 à 14h

Lieu : Maison de la Recherche Université Jean Jaurès 5 allée Antonio Machado Toulouse
Salle : D 31

Composition du jury proposé

Mme Luce BARLANGUE Université Toulouse - Jean Jaurès Directeur de thèse

M. Philippe KAENEL Université de Lausanne - Faculté des Lettres Co-directeur de thèse

M. Jean NAYROLLES Université Toulouse Jean Jaurès Examinateur

M. Michel HILAIRE Conservateur du Musée Fabre - Montpellier Examinateur

Mots clés Peinture XIX et XX, gravure, édition, atelier, voyage, commandes publiques, réseaux, religion, Europe, Orient, Etats Unis.

La découverte fortuite de sources d’archives conservées intactes depuis 1941, apporte un éclairage nouveau à la carrière de l’artiste français Michel Maximilien Leenhardt (dit Max Leenhardt). L’approche de sa production se révèle complexe tant elle s’adapte à un contexte relationnel, une destination ou une émulation artistique, nous obligeant à considérer certaines d’entre elle, compte tenu de leur édition imprimée, comme des œuvres de propagande chargées d’un message politique ou mystique. Durant les périodes de crise socio-économique et de conflits armés, la peinture « sur le motif » se révèle propice à la réflexion philosophique et mystique. Max Leenhardt rejoint alors les idéaux du mouvement du « renouveau de l’art chrétien suisse », que cela soit par des toiles historiques aux proportions frôlant le gigantisme ou des couchers de soleil sur des horizons. Ainsi, après avoir identifié chaque réseau et leurs influences respectives sur la production artistique, nous exposerons les aspirations et les compromis auquel l’artiste est arrivé. C’est en effet son appartenance à la haute bourgeoisie protestante et son éducation qui l’obligeront à relever des défis esthétiques, comme inventer une esthétique à mi-chemin entre impressionnisme et symbolisme apte à véhiculer un message engagé, militant ou spirituel.

 liens



Actualités 2013 :

DIALOGUES ENTRE EUGÈNE BURNAND ET...

Vendredi 8 novembre 2013
Max Leenhardt (1853 - 1941), peintre français
Conférence par Isabelle Laborie, doctorante
au  Musée Eugène-Burnand de Moudon (suisse)


 


 

Actualités 2012 :
  • 27 février au 28 mai 2012, exposition « Max Leenhardt témoignage. Les Camisards, entre fuite et clandestinité » sous la co-direction de la conservatrice Carole Hyza et du commissaire scientifique Isabelle Laborie, au Musée du Colombier d’Alès (Gard, France).

Pour la première fois, une œuvre unique en Europe retraçant l’histoire des Camisards sera présentée sous forme de triptyque. Les visiteurs découvriront des séries de dessins préparatoires, véritables portraits, réalisés par Leenhardt lors d’un séjour à Vialas (Lozère). Ceux-ci ne sont jamais sortis des cartons à dessins où ils dormaient depuis plus d’un siècle.

Cette exposition est l’occasion de découvrir un artiste européen ayant assimilé les techniques de l’Académisme et celles novatrices de la photographie, la photogravure et l’édition.

Adresse : rue Jean Mayodon – 34100 Alès

www.alescevennes.fr

Tous les jours de 14h-18h

Entrée libre

Tél. 04 66 86 30 40

Conférence le 31 mars à 15h par Isabelle Laborie

Doctorante Universités de Toulouse et de Lausanne

Commissaire scientifique de l’exposition


Actualités 2011 :
  • 30 décembre 2011 : conférence « Max Leenhardt, un peintre à Montpellier » au Musée Fabre (Montpellier, Hérault, France) de M Numa Hambursin.
  • 14 octobre au 18 novembre 2011, exposition « Une collection d’œuvre » au Château d’Assas, Le Vigan (Gard) sous la co-direction du conservateur M Laurent Puech et M Numa Hambursin.
  • 28 février au 30 septembre 2011, exposition « L’hommage de Max Leenhardt. Une femme camisard : Marie Durand et les prisonnières de la Tour de Constance » sous la co-direction de la conservatrice Aleth Jourdan et le commissaire scientifique Isabelle Laborie.
  • 9 avril 2011 : inauguration du Chemin des peintres Leenhardt et Dezeuze, sur la commune de Clapiers (Hérault, France), sous l’initiative de M Numa Hambursin, la commune et l’Agglomération de Montpellier.
  • 30 mars 2011 : reportage à la fin du Journal 19/20 FR3 Languedoc Roussillon  sur l’exposition sur le thème des Prisonnières de la Tour de Constance au Musée du Colombier d’Alès (Gard) présenté par Isabelle Laborie, commissaire d’exposition.
  • Fin de la campagne de restauration des œuvres conservées au Musée Fabre. Les Prisonnières de la Tour de Constance, d’Aigues-Mortes peuvent être admirées par le public dans ce nouvel écrin.
  • Acquisition d’un carnet de croquis par le Musée Fabre